La SLA étant encore incurable aujourd’hui, la gestion de la maladie et la qualité de vie des patient(e)s et de leur environnement jouent un rôle particulièrement important. Les offres médicales complémentaires peuvent également jouer un rôle important dans ce contexte. L’Institut de médecine complémentaire et intégrative de l’hôpital universitaire de Zurich entend donc adapter sa gamme de thérapies spécifiquement aux besoins des personnes atteintes de SLA. Avec la « Mind Body Medicine », l’institut dispose déjà d’un concept innovant pour véhiculer une bonne interaction entre le corps et la psyché.

Dans le cadre d’une étude de quatre ans, une équipe de chercheurs de l’Institut essaie de déterminer comment devrait être composée l’offre médicale complémentaire pour les personnes atteintes de SLA. Il y est également question de montrer comment les offres individuelles peuvent être mises en œuvre de la manière la plus appropriée (par exemple, les formats numériques, pour des individus ou des groupes). L’efficacité de la gamme de thérapies sera ensuite évaluée. Les personnes touchées et leurs proches sont fortement impliqués dans l’ensemble du projet de recherche. La Fondation Renate Rugieri soutient le projet par une donation à la USZ Foundation.

Gestion de projet :

Prof. Dr. méd. Claudia Witt, MBA
Directrice de l’Institut de médecine complémentaire et intégrative
Hôpital universitaire de Zurich